message des polarités complémentaires

Avancer tout en étant immobile, tel un poisson à contre courant dans un cours d’eau ;

Mieux voir les yeux fermés et percevoir ce qui est invisible aux yeux nus,

Etre plein en accueillant le vide ;

Entendre ce qui est occulté et occulter les sons qui occultent le soi ;

Fort dans la faiblesse ;

Elevé l’abaissé et abaisser l’élevé ;

Etre d’autant plus relevé qu’après avoir chuté ;

Souple dans le repli et droit dans la courbure sur soi même ;

Accueillir le silence plein depuis le son du vide ;

Oser prendre la main tendue qu’on ne peut voir qu’en fermant les paupières

s’ouvrir en fermant ce qui doit être fermé ;

Laisser les voiles de la paix se gonfler en cessant le vent du tumulte ;

Accueillir la vie en mourant à soi même…

En retournant au centre, j’emplis le vide d’énergie

j’émane depuis le point d’origine le corps universel

et c’est du vide que l’énergie alimente le centre

Si l’univers est en expansion alors l’essence divine doit être dans la plus petite des plus petites graine, dans le point qui n’existe pas en soi… mais qui est tout et en toute chose…

Tel est le message des polarités complémentaires, intégrées dans le NON SOI duquel émane le Soi et le Tout.

Si ce que je suis, et qui je suis, ne peut être décrit ni défini, qui suis-je ? La plus petite des plus petites graines ?

Réflexion du 25 février 2018